Climate Trace, Polyformer, Kite, Robocop à L.A., coup de gueule,…


Episode 378 avec Xavier et Benoît.

Sommaire :

• C comme Chiffrement (00:02:21) :
Charles Quint enfin lu. (source)

• E comme Environnement (00:07:21) :
Une carte saluée à la COP27. Climate Trace permet de situer les plus émetteurs de CO2. (source, source)

• K comme Kite (00:14:22) :
Automisation du code par l’IA. (source)

• N comme Neuralink (00:22:15) :
Neuralink: les implants connectés sont pour bientôt. Neuralink: des implants connectés au cerveau humain dans 6 mois? (source)

• O comme Onefinity (00:27:20) :
Elite: CNC et servomoteurs. (source)

• O comme Open-Source (00:38:21) :
Une machine Open-Source pour fabriquer son propre filament. Polyformer vous permet de transformer vos bouteilles en plastique en filament pour imprimante 3D. (source, source, source)

• R comme Robocop (00:43:36) :
SF autorise les robots tueurs. (source)

• W comme Wéménon (00:51:31) :
Google: tous les moyens sont bons pour faire la pub. Google paie des animateurs pour faire la pub du Pixel 4… sans l’avoir testé. (source)

5 réflexions au sujet de “Climate Trace, Polyformer, Kite, Robocop à L.A., coup de gueule,…”

  1. Ah ah, non quand même pas ^^
    Mais j’écoute d’autres podcasts (par exemple Tech Café en ce moment) et ça ne s’entend quasiment pas. Par contre aucune idée des outils qu’ils utilisent.

    Mais c’est particulièrement notable avec David en milieu/fin d’épisode

    Répondre
    • Nous enregistrons dans les conditions du direct et sans traitement du son à postériori (contrairement à d’autres podcasteurs qui passent beaucoup de temps en post-production… nous n’avons pas ce temps ;))
      Du côté de David ce qui remonte de temps à autre, c’est le bruit de sa climatisation (A Bangkok, 30 ou 35° à l’heure de l’enregistrement) et de ses machines (qui ajoute encore quelques degrés centigrades). Comme on l’a expliqué, ce bruit de fond est « effacer » par un outil (Nvidia broadcast) qui de temps à autre est un peu à la ramasse. Impossible à anticiper, le bruit de fond remonte quelques instant et ensuite disparait. Même si ce n’est jamais très long je suis désolé pour la gène occasionnée.

      Répondre
  2. Bonjour à tous et un énorme merci pour votre podcast.

    Juste une petite remarque qui m’a fait arrêter d’écouter cet épisode : le volume de vos respirations. Je ne sais pas s’il y a moyen d’appliquer un filtre, mais j’ai vraiment eu du mal.

    Mais en tout cas continuez, je sais à quel point trouver des nouveaux sujets intéressants pour chaque numéro est compliqué

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :