#296: Shadow, OVH Cloud, Lou Ottens, Laptop FrameWork, Microsoft Exchange, numérique et digital,…

Voici l’épisode 296 que nous enregistrons le 11 mars. Nos chroniqueurs de la semaine vont comme toujours partager avec vous le fruit de leur veille technologique. C’est une revue de presse comme il pourrait y en avoir des milliers d’autres sauf qu’il n’y en a qu’une comme la nôtre. Cette semaine il est question d’étymologie, d’hacktivisme (mais avec hack comme hacker), de drone millimétrique, de la dépendance de notre économie aux technologies, du piratage de Microsoft Exchange. On parle aussi d’un objet qui a révolutionné l’industrie musicale, d’un laptop modulaire et du monde politique qui se cherche de nouveaux terrains de jeu. N’hésitez pas à réagir, à partager ou à commenter cet épisode. N’oubliez pas de vous abonner si ce n’est pas encore le cas. Bonne écoute !

B comme Blade (00:02:52)

B comme Brave (00:09:36)

  • Quand Brave se paye la recherche. (source)

D comme Dépendance (00:13:47)

  • Quand nos économies dépendent de la technologie. (source, source)

D comme Drone (00:22:33)

K comme K7 (00:27:43)

  • Quand Philips revolutiona deux fois le monde le la musique. (source, source)

L comme Laptop (00:37:56)

  • Connaissez vous le nouveau Framework ? (source)

M comme Microsoft (00:45:25)

N comme Numérique (00:52:20)

  • Digital ou numérique ? (source)

P comme Politique (00:57:09)

  • Quand la politique s’invite sur Twitch. (source)

V comme Video Surveillance (01:08:16)

 

1 réflexion au sujet de « #296: Shadow, OVH Cloud, Lou Ottens, Laptop FrameWork, Microsoft Exchange, numérique et digital,… »

  1. A comme un bus B comme brevet

    Bonjour,

    Concernant les sociétés qui ne font que collectionner les brevets pour bloquer l’innovation Mais ne font rien avec l’invention c’est de l’abus le brevet si l’invention était libre ou sous licence Creative Commons ça n’arriverait pas. À cause des brevets, il y a des procès qui n’arriverait pas si l L’invention était sous licence libre

    Faut-il que par défaut toutes les inventions soit sous licence libre Et non sous copyright classique ?
    Comment mettre certaines permissions comme une licence Creative Commons sur les brevets ?
    Que faire pour permettre l’amélioration d’une invention par une tierce personne tout en conservant par exemple l’exclusivité de l’usage commercial Ou alors celui qui a amélioré l’invention ne peut toucher l’argent que pour l’amélioration Et le reste va à celui qui a fait le travail de base
    Pourrait-on faire des inventions libre payante ?
    Quel serait selon vous le modèle qui soit juste tout en évitant les protections ou les brevets abusif ?

    Quel est votre avis

    Salutations

    Battant

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.